Message Biblique
La recherche
de la charité
en JESUS-CHRIST

   Ce que Dieu veut au-delà de toute chose chez une personne qui s’engage à le suivre, c’est la charité, c’est-à-dire l’amour de Dieu et du prochain. Que celui qui croit en JESUS aime Dieu et son prochain avant tout, tel est le souhait de Dieu : « JESUS répondit : Voici le premier : Écoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l'unique Seigneur; et : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. Voici le second: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là » Marc 12:29-31. Et personne ne peut juger le Seigneur quant à cette attente. Il a montré par une preuve sans précédente, inouïe, son amour pour l’homme en donnant en sacrifice par la mort à la Croix son Fils Unique JESUS-CHRIST pour effacer les péchés de l’humanité en vue de son salut : « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle » Jean 3:16. Cette vérité peut bien susciter des questions qui peuvent bien naître chez le chrétien à la recherche de la sagesse Divine. Il peut se demander de savoir s’il n’aime pas déjà Dieu qu’il sert avec ses biens matériels et son argent, ou encore, comment peut-il s’y prendre pour aimer Dieu en JESUS?
Il est vrai que le don matériel et financier pour l’œuvre de Dieu est une œuvre qui témoigne de la foi de l’homme en JESUS. Car la foi en JESUS se démontre par les actions, les œuvres : « Il en est ainsi de la foi : si elle n'a pas les œuvres, elle est morte en elle-même » Jacques 2:17.
Mais, la charité peut manquer dans le cœur d’un chrétien généreux à travers ses dons matériels et financiers. Cette vérité est donnée à travers un avertissement du Seigneur touchant la question de la charité : « Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien » 1 Corinthiens 13: 3. Dans cet avertissement, il ressort l’idée de ce que le chrétien peut être un généreux donateur sans charité. Et à cause du manque de charité, celui qui donne travaille en vain, il est même maudit selon qu’il est écrit : « Si quelqu'un n'aime pas le Seigneur, qu'il soit anathème! Maranatha » 1 Corinthiens 16:22. La charité est un don de Dieu en JESUS. C’est Dieu qui donne au cœur de l’homme qui croit en JESUS la charité « Que la paix et la charité avec la foi soient données aux frères de la part de Dieu le Père et du Seigneur Jésus- Christ! » Ephésiens 6:23.
C’est le manque de charité qui explique en partie les insuccès, les échecs de plusieurs serviteurs de Dieu dans l’exercice du ministère. Ceux-ci travaillent en méprisant la charité.   Ils ne
recherchent pas la charité selon qu’il est écrit : « Fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, la charité, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d'un cœur pur » 2 Timothée 2:22. C’est pourquoi, de peur de travailler en vain, le chrétien doit chercher à savoir avant toute chose comment s’y prendre pour aimer Dieu et son prochain par JESUS.
Ce que le serviteur de Dieu qui désire accomplir ce souhait Divin qu’est la charité doit faire, c’est de laisser Dieu en JESUS travailler en lui jusqu’à former dans son cœur la charité. Laisser Dieu travailler en soi en JESUS nécessite au préalable la pratique de la piété en JESUS. C’est la pratique de la piété en JESUS qui garantit au chrétien son attachement à Dieu, chose sans laquelle personne ne peut communier ni communiquer avec Dieu en JESUS. Or c’est en communiquant avec Dieu que le chrétien retrouve la Volonté quotidienne du Seigneur qu’il doit accomplir. Dans la Volonté quotidienne de Dieu en JESUS se trouve des Voies du Seigneur qui conduisent à la charité. Le chrétien doit marcher dans ces voies comme celle de la piété ou de la crainte en JESUS : « et marchez dans la charité, à l'exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s'est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur » Ephésiens 5:2.
Le chrétien qui s’attache à Dieu tout en voulant marcher dans la charité découvre dans la pratique que ce que Dieu veut à propos de l’amour est contraire à ce que l’homme naturel veut. Il découvre aussi que ce que Dieu aime est contraire à ce que l’homme charnel aime. En somme, il découvre que l’amour de Dieu et du prochain ne s’appréhendent pas en JESUS comme dans le monde païen. La charité exige du chrétien qu’il supporte tout, qu’il croit tout, qu’il aime ses ennemis, etc. : « La charité est patiente, elle est pleine de bonté; la charité n'est point envieuse; la charité ne se vante point, elle ne s'enfle point d'orgueil, elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s'irrite point, elle ne soupçonne point le mal, elle ne se réjouit point de l'injustice, mais elle se réjouit de la vérité; elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout » 1 Corinthiens 13:4-7 et « Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent » Luc 6:27. Le chrétien qui veut bien laisser Dieu travailler en lui doit, contre sa propre volonté et celle de l’homme ou du diable, faire la Volonté de Dieu en marchant dans la charité.
C’est en accomplissant la Volonté de Dieu par la marche dans la charité que le chrétien est amené à travers des épreuves, des situations parfois contraignantes, à montrer son intention d’aimer Dieu par JESUS-CHRIST. Le chrétien montrera son  intention  d’aimer
Dieu en acceptant de se séparer de ce que Dieu désapprouve ou condamne comme péché. Il pourra aussi montrer son intention d’aimer Dieu en donnant, à la demande de Dieu, ce qu’il a de plus précieux qu’il a reçu de Dieu, en pardonnant, en supportant les douleurs et les souffrances justes, etc. C’est donc dans la pratique d’une vie qui met le cœur de l’homme à l’épreuve, qui l’oblige parfois à choisir entre Dieu et ce qu’il aime, que le cœur du chrétien est conditionné et préparé à recevoir la charité qui n’est ni l’amour charnel ni l’amour diabolique. La recherche de la charité en JESUS coûte au chrétien ce que l’on peut appeler l’épreuve du cœur. Son cœur est éprouvé face à des choix à faire entre lui et Dieu. Son cœur est éprouvé par le mépris des hommes, par le manque, la faim, la souffrance, l’injustice, les tords, à cause de Dieu et de son œuvre. La marche dans la charité en JESUS demande au chrétien des efforts spirituels. Elle lui exige l’abandon des affections et des sentiments charnels et diaboliques au profit de l’affection de l’Esprit, des choses d’en haut et des sentiments qui étaient en JESUS le Christ.
Mais en JESUS, toute chose a une fin « Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux » Ecclésiaste 3:1. La recherche de la charité en JESUS ne dure pas à toujours. Le chrétien qui dans le temps finit par convaincre Dieu de sa fidélité reçoit de Dieu la charité dans toute sa plénitude après avoir progressivement reçu de Dieu des portions de charité en JESUS. Dieu forme véritablement la charité dans le cœur de l’homme qui l’a cherchée en marchant dans la charité en JESUS. L’homme qui aime Dieu et son prochain en JESUS s’édifie par la charité : « Pour ce qui concerne les viandes sacrifiées aux idoles, nous savons que nous avons tous la connaissance. La connaissance enfle, mais la charité édifie » 1 Corinthiens 8:1.
Le chrétien revêtu de charité en JESUS peut aspirer à la perfection en JESUS car la charité est ce qui scelle la perfection en JESUS : « Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection » Colossiens 3:14.
L’intérêt de la charité en JESUS est grand. Elle est éternelle et est la plus grande de toutes les valeurs qui existent : « Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l'espérance, la charité; mais la plus grande de ces choses, c'est la charité » 1 Corinthiens 13:13.

Apôtre Dembélé Daniel

Le 01 septembre 2020